musique triste pour montage vidéo. MPMV www.musique-pour-montage-video.fr

Musique triste

Musique Triste libre de droit

La musique triste instaure un sentiment de mélancolie, de morosité, voire de douleur et peut parfois prendre la forme d’une complainte par le biais de ses mélodies à connotation négative. Une bande son avec une atmosphère triste pourra être utilisée pour illustrer des vidéos poignantes, de souvenirs, d’histoires d’introspective, de retrouvailles, de perte mais également pour sensibiliser les gens à diverses causes. Idéale pour des scènes funèbres, de désespoir, si vous cherchez l’émotion, le frisson. La musique triste est bien évidemment très utilisée dans le monde du cinéma et plus généralement dans le monde de la vidéo. Nos compositeurs ont essayés de retranscrire de fortes émotions dans cette catégorie. Conviendra à vos scènes de films mélancoliques. On dit de manière générale que les musiques tristes dégagent des émotions négatives du fait qu’elle peuvent faire pleurer, mais il a été prouver qu’elle peut également remonter le moral. La musque triste donne de très belles chansons, on la retrouve sous différentes formes: le requiem, la sonate, la symphonie, la valse, la sérénade, la ballade. Parmi les artistes qui ont composés ou interprétés de grandes musiques tristes, je citerais Beethoven, Chopin, Clapton, Bob Marley, Lapointe, Ferré, Stromae, Liszt, Les Stones, Cabrel, Mozart, Mahler, Saez, Schumann, Evanescence, Les Pink Floyd, Hisaishi, Springsteen, Sinatra, Brassens.

La musique triste dégage des sentiments puissants. Il paraît même qu’elle peut provoquer l’effet inverse de la tristesse. En effet, la musique triste pourrait bien redonner le moral. Elle aurait une influence directe sur notre humeur et permettrait d’améliorer notre état émotionnel.

Catégorie incontournable de l’audiovisuel. Très utilisée dans de nombreux projets, elle permet de libérer l’émotivité, l’empathie, de relativiser, de lâcher prise. C’est un outil puissant.

Exemples de morceaux triste: « Hallelujah » de Jeff Buckley, « Ne me quitte pas » de Jacques Brel, « Still loving you » de Scorpion, « Je suis venu te dire que je m’en vais » de Serge Gainsbourg, « Jeff » de Jacques Brel, « Back to black » de Amy Winehouse, « Earth song » de Michael Jackson, « Mockingbird » d’Eminem, « Breathe me » de Sia, « Walk away » de Ben Harper, « Petit frère » d’Iam, « The blower’s daughter » de Damian Rice, « Mistral gagnant » de Renaud, « Avec le temps » de Léo férré, « Creep » de Radiohead, « The funeral » de Band of horses, « The sound of silence » de Simon and Garfunkel.